Ati Rudra Maha Yajna (2)


Accomplissez toutes vos actions pour plaire à Dieu



DISCOURS DE BHAGAVÂN BABA du 10 août 2006



Ritwiks - Incarnations du sacré, fidèles et étudiants !

Bhârat est la terre d’abondance. En vérité, c’est une mine d’or. C’est la terre sacrée qui a donné naissance à de grands érudits, musiciens et femmes chastes. Il est regrettable qu’étant nés sur cette terre sacrée, les gens de Bhârat ne soient pas à même de prendre conscience de son ancienne gloire et de son riche héritage spirituel.

Quel est le véritable yajna ?

Les rituels conduits par le ritwik (grand prêtre) ce matin ont une signification profonde et un sens intérieur subtil. Les gens observent l’accomplissement des rituels, mais ils ne sont pas à même d’expérimenter dans leur cœur la vérité les concernant. Nous devrions nous efforcer d’expérimenter dans notre cœur tout ce que nous entendons de nos aînés. Manasyekam, vachasyekam, karmanyekam, mahatmanam, manasyanyath vachasyanyath, karmanyanyath duratmanam, Ils sont nobles ceux-là dont les pensées, paroles et actions sont en harmonie ; ils sont malfaisants ceux-là dont les pensées, paroles et actions ne sont pas en harmonie. Il est par conséquent nécessaire que tous ceux qui observent l’accomplissement de ces rituels fassent l’expérience de leur vérité dans leur cœur.

Les formes de dévotion propagées depuis les temps anciens pour atteindre Dieu sont au nombre de neuf. La dévotion intense et la foi ferme que l’on trouve en Bhârat ne se rencontrent nulle part ailleurs. En Bhârat, où que vous regardiez vous trouverez l’excellence dans tous les domaines, en musique, littérature, etc. C’est seulement en Bhârat qu’en dépit de leurs tribulations les gens sont à même de mener une vie paisible en pensant à Dieu tout le temps. On ne rencontre pas cette sainteté et ce caractère sacré ailleurs. Dans le monde, où que vous alliez vous ne rencontrez partout qu’agitation, misère et souffrance. C’est la grande, bonne et noble fortune des gens de ce pays d’avoir pris naissance sur cette terre sacrée. Nulle part au monde il n’existe des rituels aussi sacrés que les yajna et yaga. Les gens pensent qu’offrir des oblations dans le feu est yajna, mais le véritable yajna consiste à s’offrir soi-même à Dieu pour Lui plaire et mériter Son Amour. On ne devrait pas accomplir le yajna pour servir des fins égoïstes, mais pour le bien du monde.

En Bhârat, depuis les temps anciens, les gens ont toujours accompli des yajna et des yaga. Des yajna ont eu lieu dans le tretayuga, mais les démons tentèrent de les perturber parce qu’ils n’en comprenaient pas la vérité. A l’aube du dvaparayuga, un grand nombre de gens s’efforcèrent de comprendre la vérité sous-jacente à ces pratiques rituelles. Des rois, comme Janaka, accomplirent de nombreux yajna. Les gens, et particulièrement les gens éduqués, devraient comprendre le sens véritable des yajna. En fait, tout le monde devrait participer au yajna, en ce sens que toutes les actions devraient être accomplies pour plaire à Dieu. Nous devrions avoir la ferme conviction que tout devrait être fait pour plaire à Dieu et obtenir la libération. En fait, le but même de la naissance humaine est de plaire à Dieu. La vie humaine ne doit pas être gaspillée en mangeant et buvant. L’homme devrait s’efforcer de reconnaître sa vraie nature. Vous vous informez au sujet d’autrui en demandant « Qui es-tu ? » et perdez ainsi votre temps. Mais vous ne vous demandez jamais « Qui suis-je ? » Une fois que vous connaîtrez la vérité vous concernant, vous connaîtrez la vraie nature de tout le monde. Ne perdez pas votre temps à vous informer au sujet des autres.

Dieu est l’Incarnation du Temps.

Kalaya namah, kala kalaya namah, kaladarpa damanaya namah, kalatîtaya namah, kalasvarûpaya namah, kalaniyamitaya namah, - salutations au temps, à Celui qui est au-delà du temps, à Celui qui a conquis le temps, à Celui qui transcende le temps, à Celui qui est l’Incarnation du temps et à Celui qui ordonne le temps. Le temps est très précieux. Par conséquent, n’en gaspillez pas un seul instant. Aujourd’hui, les gens s’efforcent d’obtenir des gains matériels et le pouvoir mental. Ils font tout pour satisfaire leurs sens, mais aucun d’eux ne s’efforce d’atteindre la réalisation du Soi. Combien de temps les plaisirs sensuels et les plaisirs physiques dureront-ils ? Ils sont tous éphémères, seul le cœur (spirituel) est permanent. Vous devriez vous efforcer de satisfaire votre cœur. Cela n’est possible qu’en vous associant avec la compagnie du bien.

« Satsangatve nissangatvam,
Nissangatve nirmohatvam, 
Nirmoshatve nischalatattvam,
Nischalatattvam jivanmukti. »
(Sloka sanskrit)
« La compagnie du bien conduit au détachement,
Le détachement libère de l’illusion,
La libération de l’illusion conduite à la stabilité mentale,
La stabilité mentale confère la Libération. »

En vous associant à la compagnie du mal, vous devenez mauvais. « Dis-moi quelle est ta compagnie, je te dirai qui tu es. » Le type de qualités que vous acquérez dépend de votre compagnie. Vous devriez donc vous associer à de nobles personnes empreintes de spiritualité. Les gens rassemblés ici forment une grande compagnie spirituelle. Ce type de compagnie n’existe nulle part ailleurs. Quand vous vous associez à une telle compagnie, des sentiments nobles émergent en vous.

De bonnes actions résultent des bonnes paroles

Quand elle s’évapore, l’eau forme des nuages. Mais tous les nuages n’apportent pas la pluie. La pluie dépend du type de nuages et autres facteurs. De nos jours, les pluies ne sont pas propres. La vie de l’homme dépend de l’eau. L’eau pure lui assure bonne santé et longue vie. L’eau polluée ainsi que la pollution de l’environnement sont la cause de nombreuses maladies. Nous devrions par conséquent garder notre environnement propre et pur. Pour nous maintenir en bonne santé et être heureux, nous ne devrions consommer que de l’eau pure. Le bonheur est essentiel pour être en bonne santé.

Etudiants, garçons et filles !

Vous êtes tous jeunes. Il est donc essentiel que vous mainteniez votre environnement propre. Mangez seulement une nourriture saine et pure. Associez-vous uniquement à la compagnie du bien. Prononcez de bonnes paroles. Divertissez-vous sainement et engagez-vous dans de bonnes activités. « La vie est un jeu, jouez-le. » Engagez-vous à faire du bien à autrui et conduisez-vous de manière noble ; cela vous conduira à la Libération. Si vous conversez avec quelqu’un, faites-le d’une manière pacifique ; que vos paroles soient empreintes de compassion. N’utilisez jamais de mots durs. Si vos paroles sont dures, elles blesseront les sentiments d’autrui. Les paroles que vous prononcez devraient faire fondre le cœur d’autrui. « Aidez toujours ne blessez jamais. »

« Saha navavathu
Saha nau bhunakthu
Saha veeryam karavavahai
Tejaswinavadheetamasthu
Ma vidvishavahai »

« Puisse le Seigneur nous purifier et nous 
nourrir !
Puissions-nous grandir en intelligence et en valeur en travaillant dans l’unité !
Puissions-nous vivre dans l’amitié, 
sans conflit ! »

Développez l’amitié avec autrui en prononçant de bonnes paroles. La compagnie du bien remplira votre cœur de bonté. Si vos pensées sont bonnes, vos actions aussi seront bonnes. Et si vos actions sont bonnes, leurs résultats seront nécessairement bons. La langue, ce don de Dieu, devrait par conséquent être utilisée pour parler doucement et gentiment, de manière sacrée. La noble tradition de Bhârat veut qu’ici les gens prononcent des paroles sacrées. Si une personne âgée vient chez vous, traitez-la avec respect et offrez-lui un siège correct. N’employez jamais de mots irrespectueux et incorrects quand vous parlez aux aînés. Le fait d’être bon ou mauvais dépend principalement des paroles que vous prononcez. Si vous parlez avec des mots doux, vous jouirez d’une bonne position dans la société et les autres vous parleront gentiment. Ignorez les paroles mauvaises dont les autres se servent.

Tout ce qui est lié à Dieu est bon

Etudiants ! Ne vous enorgueillissez pas de votre éducation. Si à ce stade vous développez l’orgueil, vous deviendrez égoïstes dans la vie. Si vos paroles sont bonnes, votre cœur aussi sera bon. Si votre cœur est saturé de douceur, vos sentiments aussi deviendront doux. Aussi, faites en sorte que votre cœur soit pur, tendre et doux. Durant les prochains jours, beaucoup de personnes nobles s’adresseront à vous. Vous aurez l’opportunité d’écouter leurs discours sacrés. Veillez à ce que ces paroles sacrées s’impriment dans votre cœur.

Incarnations de l’Amour !

Menez votre vie avec compassion, bonté et amour. Imprégnez votre vie d’amour. L’Amour est un nectar. Sa douceur est incomparable. Par conséquent, vous devriez toujours prononcer des mots doux. Même si vous rencontrez votre ennemi, saluez-le. Soyez amical avec tout le monde. Les Veda déclarent que nous devrions vivre et œuvrer en unité et réaliser ainsi de nobles buts.

« Puissions-nous progresser et grandir ensemble
Puissions-nous rester unis et grandir ensemble en intelligence.
Puissions-nous vivre ensemble dans l’amitié et l’harmonie. »

(Chant telugu)

Cela est l’enseignement principal des Veda. Dieu vous ayant fait don d’une douce langue, vous ne devriez jamais prononcer des mots durs. La douce langue devrait toujours prononcer des mots doux et tendres. Les mots durs vous rendront insensibles. Si vous prononcez de bonnes paroles, vous aurez de bons résultats. Si vous prononcez des mots durs, ils n’engendreront que de mauvais résultats.

Incarnations de l’Amour !

Le ritwik (grand prêtre) vous a parlé d’un très bon sujet spirituel. Vous devriez vous efforcer de comprendre la signification des points sur lesquels il a insisté. Ne limitez pas votre éducation à ce que les professeurs vous enseignent en classe. L’érudition tirée des livres est artificielle. Ce type d’éducation artificielle a très peu de valeur. Ce qui est important n’est pas ‘artificiel’ mais ‘heartificiel’. Au cours des prochains jours, vous écouterez des orateurs érudits vous entretenir de thèmes élevés susceptibles d’accroître votre connaissance et votre pureté.

Shravanam, kirtanam, vishnusmaranam, padasevanam, vandanam, arcanam, dâsyam, sneham et âtmanivedanam, respectivement : l’écoute du Seigneur, le chant des gloires du Seigneur, la contemplation de Vishnu, le service aux pieds de lotus du Seigneur, la salutation, l’adoration, le service du Seigneur, l’amitié avec le Seigneur et l’abandon de soi au Seigneur.

Des neuf voies de la dévotion, shravanam est la première. Ecoutez donc de bonnes choses et efforcez-vous d’assimiler la bonté qu’elles renferment. Eloignez-vous du lieu où des paroles désagréables sont prononcées. Laissez se dissoudre dans l’air tout ce qui est mauvais. Acceptez tout ce qui est bon. Alors seulement le bien restera avec vous à jamais. Tout ce qui est lié à Dieu est bon. Cela seul est vrai, éternel et sacré. Imprégnez-vous de tout ce qui est sacré et vrai et fondez votre vie sur ces Valeurs éternelles. Les Enseignements de Dieu sont saturés de douceur. Ses paroles sont un nectar. On ne devrait jamais ignorer les Enseignements de Dieu. Vous pouvez renoncer au corps mais pas aux Enseignements de Dieu. Le corps est constitué des cinq éléments. Nul ne sait quand il rencontrera sa fin. Le corps est tenu de mourir un jour ou l’autre. N’accordez pas une importance excessive au corps. Vivre ne signifie pas simplement nourrir votre corps. Associez-vous à la compagnie sacrée afin de vous purifier et de parvenir à la béatitude. Vous associez à la compagnie des bons ne suffit pas, vous devriez aussi imprégner votre cœur des enseignements sacrés d’une compagnie aussi élevée.

Extrait du Discours de Bhagavân prononcé dans le Sai Kulwant Hall à Prasanthi Nilayam le 10 août 2006, le deuxième jour du Ati Rudra Maha Yajna.

Traduit du Sanathana Sarathi de septembre 2006

Copyright : Sri Sathya Sai Books and Publications Trust, Prasanthi Nilayam, Inde



Retour à la page précédente