SHIVA SHAKTI

Note de l'éditeur : Après avoir été gravement malade (paralysie du côté gauche, malaises cardiaques, perte partielle de la vue, forte fièvre et douleurs physiques aiguës) du 28 juin au 6 juilllet 1963 - c'est-à-dire pendant 8 jours - le 6 juillet 1963, Sathya Sai Baba retrouve un état normal en quelques secondes après avoir aspergé d'eau sa main gauche avec sa main droite puis avoir frotté sa jambe gauche des deux mains. Il fait le discours suivant dans lequel il explique les raisons de ces événements et annonce sa réincarnation en tant que Prema Sai.

Discours de SAI BABA du 6 juillet 1963

« Dieu est le refuge de ceux qui n'ont pas de refuge, voilà pourquoi j'ai dû prendre sur moi la maladie qui aurait frappé un fidèle sans défense. Il aurait dû subir cette terrible épreuve en plus des quatre crises cardiaques auxquelles il n'aurait pu survivre. Donc, selon mon dharma (devoir) de bhaktsamraskshana (protection des fidèles de tout mal) j'ai dû lui porter secours.
Il y a aussi une autre raison pour laquelle je devais respecter cette période de huit jours, quelque chose que j'ai gardé pour moi pendant toutes ces années passées. Aujourd'hui je vais vous en parler, car le temps est venu de le faire.
Il y a des millions d'années, le grand sage Bharadwaja qui voulait posséder à fond les Vedas (écritures saintes) reçut d'Indra (le souverain des Dieux) le conseil de célébrer un yajna (rituel védique). Bharadwaja se rendit donc à Kailasa (pic sacré de l'Himalaya, demeure du Dieu Shiva) car il voulait que Shakti (épouse de Shiva) préside au rite et lui donne sa bénédiction (Shiva et Shakti sont l'aspect masculin et féminin de la Divinité). Les trouvant accouplés dans la danse cosmique, Bharadwaja attendit pendant huit jours que la danse prenne fin. Shiva et Shakti faisaient semblant de l'ignorer et Bharadwaja fut incapable de comprendre le sourire de bienvenue que lui avait pourtant adressé Shakti dès son arrivée.
Triste et déçu, il allait s'en retourner chez lui et descendit le long du flanc de la montagne, lorsque, tout à-coup, son côté gauche se paralysa à cause du grand froid et de la fatigue qu'il avait endurés pendant une semaine. C'est alors que Shiva s'approcha de lui et le guérit complètement en aspergeant les membres paralysés avec un peu d'eau de son kamandalu (vase traditionnel).
Shiva le consola et lui dit qu'il serait heureux d'assister au yajna ainsi que Shakti, et tous deux lui accordèrent des faveurs spéciales.
Shiva promit au rishi (grand sage) que Shakti et lui s'incarneraient dans sa lignée, Shiva tout seul à Shirdi, en tant que Sai Baba, Shiva et Shakti ensemble, à Puttaparthi en tant que Sathya Sai Baba et enfin, Shakti toute seule, en tant que Prema Sai.
De plus, pour expier la maladie que Bharadwaja avait dû subir, Shiva lui fit une autre promesse : "Lorsque nous prendrons tous deux naissance en tant que Sathya Sai, cette Shakti subira la même paralysie et le huitième jour, j'y mettrai fin en aspergeant d'eau la partie atteinte, tout comme je viens de le faire à Kailasa pour te guérir".
Voilà ce dont vous venez d'être témoins aujourd'hui et tout au long de cette semaine, et la promesse faite durant le Threthayuga (ère très lointaine durant laquelle ces événements eurent lieu) a été tenue. Le pauvre fidèle délaissé n'était en fait qu'un prétexte pour que tout se déroule selon cette promesse. Le fidèle y a échappé, la promesse a été tenue et le mystère est éclairci. La Divinité devait se manifester plus amplement grâce à ce miracle, et tout ce qui était écrit et devait arriver est résumé dans cet incident.
Laissez-moi vous dire autre chose : rien ne pourra jamais empêcher le travail de cet Avatar de s'accomplir. Lorsque j'étais là-haut pendant ces huit derniers jours, certaines personnes ont fait courir le bruit que c'était "fini" avec Sai Baba et ont ainsi influencé beaucoup de gens qui se rendaient à l'ashram. D'autres encore ont affirmé, comme si j'étais un simple saddhaka (aspirant spirituel) que j'étais en samadhi (communion avec le Divin), d'autres ont même cru que l'on m'avait fait de la magie noire, comme si quelque chose pouvait me toucher !
Sachez que la splendeur de cet Avatar grandira de jour en jour. Lorsque, par le passé, le petit garçon qu'était Krishna, souleva la montagne de Govardanagiri, les gopis et les gopalas (les vachères et les vachers) réalisèrent que Krishna était le Seigneur. Mais, cette fois-ci, c'est une chaîne entière de montagnes que je soulèverai ! Vous verrez, ayez foi et patience ! »